• Rappel du cycle de la veille et de ses implications pratiques ;
  • Auditer son processus de veille ;
  • Mettre à plat, améliorer et documenter la définition de son projet de veille, son sourcing, ses champs lexicaux (à l’aide de modèles fournis) ;
  • Comparer ses outils de veille aux « champions » actuels (avec présentation pratique des tendances, des avantages et inconvénoents de chaque solution)  ;
  • Revue pratique des outils et services permettant de tout transformer en RSS (pages Web d’actualités, Twitter, Facebook, Instagram, etc.) ;

Bibliométrie, scientométrie, infométrie, webométrie… Tous ces termes ont un suffixe commun, qui renvoie à l’idée d’une mesure, d’une quantité, d’un dénombrement, associée ou appliquée à la recherche scientifique. Mais que cherche-t-on à dénombrer au juste ? Et surtout, dans quel(s) but(s) ?

Matin : lecteurs de fils RSS

  • Présentation et comparaison pratique (en atelier) des lecteurs
    • En ligne
    • Logiciels autonomes (quelle que soit le système d’exploitation)
    • Extensions de navigateur
    • Solutions à héberger
    • Solutions mobiles

Après-midi : Savoir transformer en fil RSS une page d’actualité qui n’en dispose pas

  • Théorie
    • la perception graphique
    • la surcharge cognitive
    • la sémiologie graphique
  • Outils
    • du Javascript à la Business Intelligence
    • les services en ligne
  • Méthodes
    • collecter les données
    • nettoyer et homogénéiser les données
    • choisir le bon graphique en fonction de ses données et de ses objectifs
  • Exemples d’applications
    • cartographie de données géo-référencées
    • créer des graphiques avec des services en ligne
    • partager un graphique
  • Éléments de repères : contexte, principes, usages dans le paysage académique et professionnel ;
  • Typologie et caractéristiques des différents types de médias sociaux : blogs, Twitter, réseaux sociaux (professionnels comme LinkedIn ou académiques comme Academia et ResearchGate) ;
  • Intérêts et limites de ces services par rapport à d’autres services en ligne (pages institutionnelles, archives ouvertes) ;
  • Présence en ligne du chercheur et des communautés de chercheurs : identité numérique et e-reputation ;
  • Collecter et enrichir les données : collectes par lot, imports, flux RSS, gestion des fichiers et des PDF, notes, marqueurs
  • Organiser la bibliothèque : paramétrages, classement et tri des références, nettoyage des données, identification et gestion des doublons, sauvegardes et synchronisation
  • Citer et présenter une bibliographie : styles, fonctionnalités de citation 
  • Zotero en ligne, bibliothèque de groupe et autres services 
  • Ressources pour le formateur
  • Rappel sur les différentes étapes d’une recherche documentaire ;
  • Spécificités, méthodologie et typologie des outils de recherche d’informations sur internet ;
  • Moteurs de recherche généralistes : Google et les autres (DuckDuckGo, Qwant, Twitter) ;
  • Recherches par type de documents : sites web, images, actualités ;
  • Moteurs de recherche scientifique : Google Scholar et Isidore ;
  • Open access et archives ouvertes ;
  • Thèses ;
  • Évaluation de l’information ;
  • Notions de veille.
  • retour sur HAL : les aspects juridiques liés au dépôt des publications
  • fonctionnalités de HAL :
    • le dépôt dans HAL ; l’affiliation
    • l’identifiant IdHAL et le CV HAL
    • les exports
  • modalités d’accompagnement et d’organisation d’une séquence à destination d’un public de chercheurs
  • outils à disposition du formateur

Pages