Comment évaluer au mieux cet ensemble disciplinaire pour le moins hétérogène, en tenant compte de ses spécificités épistémologiques, méthodologiques et éditoriales ? Dans quelle mesure peut-on utiliser les mêmes sources de données et les mêmes indicateurs que pour les sciences de la vie et de la matière ? Quelles alternatives ont pu être proposées en France et en Europe ? En quoi la science ouverte peut-elle contribuer à changer la donne ?

Bibliométrie en Sciences humaines et sociales

La base de données Arts & Humanities Citation Index de ce même éditeur Clarivate, incorporée au Web of Knowledge, n’est pas dotée des modules d’évaluation statistique des publications. Précisément au motif que la méthodologie utilisée dans les deux autres bases du même ensemble (Science Citation Index Expanded et Social Sciences Citation Index) est totalement inadaptée aux Sciences humaines.

Aline Bouchard

Fonctions

  • Co-responsable de l'URFIST de Paris depuis septembre 2010
    • formatrice
    • coordinatrice administrative de l'URFIST (en alternance tous les deux ans), 10/2011-09/2013, 09/2015-08/2017, 09/2018-08/2020
 

Domaines de compétences

  • Recherche d'informations sur internet et moteurs de recherche
  • Réseaux et médias sociaux pour la recherche (

Activités d'enseignement Annaïg Mahé

Interventions extérieures :

  • "Libre n'est pas gratuit : qui paye le libre-accès ?", Communication scientifique et valorisation de la recherche à l'heure d'Internet, SCD Toulouse 1 et URFIST de Toulouse, 2e journée : 13 Avril 2006 : Archives ouvertes, archives institutionnelles, revues en ligne : vers le libre accès aux résultats de la recherche ?

Annaig Mahé

Fonction

  • Maître de conférences à l'Urfist de Paris / Ecole Nationale des Chartes.
  • Chercheur dans l'équipe DICEN (EA 4420)

Domaines de compétences

  • Publications scientifiques (IST)
  • Evaluation de l'information et des ressources pédagogiques
  • Edition électronique