• Le cycle de la veille et ses implications pratiques
  • Elaborer et documenter son projet de veille :
    • Définir clairement (même pour un projet personnel) le contexte, le sujet de la veille et ses différents niveaux d’objectifs ;
    • Envisager les ressources humaines, techniques et temporelles disponibles, les destinataires, les besoins en termes de diffusion ;
    • Constituer et savoir faire évoluer une cartographie des sources utiles à une veille de type « cible » ;
    • Trouver les sources utiles à son projet de veille et savoir choisir entre les différentes plate
  • Rappel du cycle de la veille et de ses implications pratiques ;
  • Auditer son processus de veille ;
  • Mettre à plat, améliorer et documenter la définition de son projet de veille, son sourcing, ses champs lexicaux (à l’aide de modèles fournis) ;
  • Comparer ses outils de veille aux « champions » actuels (avec présentation pratique des tendances, des avantages et inconvénoents de chaque solution)  ;
  • Revue pratique des outils et services permettant de tout transformer en RSS (pages Web d’actualités, Twitter, Facebook, Instagram, etc.) ;

Matin : lecteurs de fils RSS

  • Présentation et comparaison pratique (en atelier) des lecteurs
    • En ligne
    • Logiciels autonomes (quelle que soit le système d’exploitation)
    • Extensions de navigateur
    • Solutions à héberger
    • Solutions mobiles

Après-midi : Savoir transformer en fil RSS une page d’actualité qui n’en dispose pas

Initiation aux données de la recherche

Leur mise en ligne ouverte prolonge des expérimentations ou en suscite de nouvelles. Une donnée a, comme l’article, vocation à être partagée (Open Access & Science) et citée, dans le cadre et le respect de nuances à définir.
Les données de la recherche constituent en effet une modalité relativement nouvelle de la publication des travaux, mais également de publicisation des données qui en sont le fondement.
  • Repères théoriques : origines et concepts ;
  • Usages possibles à l’université : présentation d’exemples concrets ;
  • Initiation pratique à la création de cartes heuristiques sur papier ;
  • Panorama des outils informatiques dédiés aux cartes heuristiques ;
  • Prise en main de différents outils et logiciels (sur poste et en ligne).
  • Partie TP (travail individuel, avant le lundi 23 novembre, 30 min)
    • TP de découverte des principaux identifiants chercheurs ;
    • Exercices de réflexion
       
  • Partie formation et échanges (à distance, lundi 23 novembre, 10h-12h)
    • Contexte et enjeux des identifiants chercheurs : identifiants pérennes, identifiants pérennes auteur ;
    • Offre existante : Scopus AuthorID, ResearcherID (Publons), IdHAL, IdRef, VIAF, ISNI, ORCID ;
  • Présentation générale : micro-blogging, Twitter, usages dans l'enseignement supérieur et la recherche ;
  • Retour sur les fonctionnalités de Twitter : création et alimentation d’un compte, vocabulaire, gestion des abonnements et des listes... ;
  • Conseils et bonnes pratiques ;
  • Exemples d’usages professionnels : information-documentation, recherche, pédagogie ;
  • Recherche d’informations sur Twitter ;
  • Présentation d’applications permettant d’optimiser son utilisation et son intégration dans d’autres outils web (notamment Tweetdeck).

Programme

  • Connaître l'offre technique d'IdRef en matière d'identifiants et de référentiels
  • Étudier quelques cas d'usages et de services prenant appui sur IdRef
  • Mener un chantier qualité afin d'accroître la valorisation de ses ressources

Formation animée par François Mistral (ABES)

Pages