L'objectif de cette formation, arrêtée en 2016 mais dont les principaux élément sont repris dans la formation "Panorama des logiciels et services web gratuits utiles en thèse" , était qu'à la fin de la journée, les stagiaires puissent se faire une idée claire des atouts de l'un et de l'autre en fonction de leurs activités.

Dans la continuité du mouvement de l’Open Access, de nombreuses ressources en Sciences exactes et appliquées sont disponibles sans être subordonnées à des impératifs commerciaux contraires aux principes de l’Open Science. Elles devraient être mises en pratique dès la fin de la licence en exploitant toutes les possibilités offertes par leurs interfaces. Trop souvent utilisées de manière abusivement basique comme de simples moteurs de recherche, elles gagnent à être examinées en détail afin de profiter au mieux de leurs capacités.

Finalement, de nouveaux acteurs sont apparus dans le créneau des agrégateurs, dont le plus intéressant, Inoreader, largement évoqué dans ce support qui a donc pour objectif de faire (re)découvrir la richesse fonctionnelle des flux RSS et de dresser un tour d’horizon des différents types d’outils qui permettent de mettre en place une telle veille.

Bien qu’indépendante de celle intitulée « Au-delà de la gestion de flux RSS, valoriser sa veille » cette formation est complémentaire.

Cette présentation examine les points suivants :
  • situation du brevet dans le contexte de l’information scientifique et technique (notamment en regard des articles de revues scientifiques et des données de la recherche)
  • critères de brevetabilité
  • positions respectives du déposant et de l’examinateur
  • trajectoire du dépôt, du « jour zéro » à la délivrance
  • dépôt international et régional (européen en particulier)
  • exploitation du brevet (cessions et licences)
  • exercice du droit

 

Pages