Version imprimable

Annaig Mahé

Fonction

  • Maître de conférences à l'Urfist de Paris / Ecole Nationale des Chartes.
  • Chercheur dans l'équipe DICEN (EA 4420)

Domaines de compétences

  • Publications scientifiques (IST)
  • Evaluation de l'information et des ressources pédagogiques
  • Edition électronique
  • Usages des NTIC
  • Rappel sur les différentes étapes d’une recherche documentaire ;
  • Spécificités, méthodologie et typologie des outils de recherche d’informations sur internet ;
  • Moteurs de recherche généralistes : Google et les autres (DuckDuckGo, Qwant, Twitter) ;
  • Recherches par type de documents : sites web, images, actualités ;
  • Moteurs de recherche scientifique : Google Scholar et Isidore ;
  • Open access et archives ouvertes ;
  • Thèses ;
  • Evaluation de l’information ;
  • Notions de veille.

Dans une perspective d’initiation synthétique au sujet, seront abordés les points suivants :

  • Définitions, contexte IST, enjeux des DR.
  • Examen par étapes du Cycle de vie des DR (de la conception initiale à l’archivage en passant par la soumission de projet et la publication).
  • Leur identification/description (métadonnées).
  • Exploration d’infrastructures.
  • Modalités juridiques actuelles.
  • Relation des enseignants-chercheurs et des professionnels de l’information-documentation dans le domaine des DR.

 

Partir du modèle basique du Web of Science et du Journal Citation Reports avec les Facteurs d´impact, comparer avec Scopus ; approfondir la question des Affiliations (signature, nommage), analyser des modèles privilégiant la qualité et la traçabilité des publications citantes (Eigenfactor, Scimago…), l’impact des Archives ouvertes, des co-citations et citations partagées, l'Altmetrics, passer en revue les critères de l’OST (Observatoire des Sciences et des Techniques) et situer l'ensemble dans le contexte français de la LOLF.
A l'heure où de plus en plus d'éditeurs et de bailleurs de fonds demandent aux chercheurs leurs identifiants et où des établissements toujours plus nombreux réfléchissent à la mise en place de systèmes d'information recherche, quels sont la place et les potentiels de ces outils pour les différents acteurs académiques ? Sont-ils réductibles à la visibilité et au suivi de la recherche ?

Pages