Version imprimable

- Les bases théoriques de la statistique lexicale (segmentation, lemmatisation et partition du corpus) et de la méthode Alceste (unités de contexte et classification hiérarchique descendante)
- Recommandations sur l'installation du logiciel IRaMuTeQ, la configuration requise et les paramètres d’analyse
- Opérations de codage du corpus
- Fonctions d’analyse de base : classes de discours, spécificités lexicales, analyse factorielle des correspondances (AFC), segments répétés
- Possibilités de fonctions avancées selon demande et temps disponible

Introduction: environnement des réseaux sociaux académiques et médias sociaux Données partagées sur les réseaux sociaux académiques Fonctionnalités Tour d’horizon Intérêts des réseaux sociaux Limitations des réseaux sociaux académiques Modèle économique Usages, conclusions Les identifiants numériques « chercheurs » et CV liés Définition, tour d’horizon (ORCID, ResearcherID…) Intérêts pour le chercheur, pour l’institution, pour les éditeurs.

Plan

  • Repères : contexte, état des lieux et usages dans les communautés scientifiques
  • Présentation détaillée d'Academia et ResearchGate
  • Réseaux sociaux et visibilité du chercheur : intérêts, exemples et bonnes pratiques (identité numérique)
  • Publication scientifique et réseaux sociaux : points d'attention (droits, données, rapprochement avec les éditeurs...)
  • Enjeux académiques présents et à venir : enjeux pour les institutions et la science en général

 

Cette présentation examine les points suivants :
  • situation du brevet dans le contexte de l’information scientifique et technique (notamment en regard des articles de revues scientifiques et des données de la recherche)
  • critères de brevetabilité
  • positions respectives du déposant et de l’examinateur
  • trajectoire du dépôt, du « jour zéro » à la délivrance
  • dépôt international et régional (européen en particulier)
  • exploitation du brevet (cessions et licences)
  • exercice du droit

 

Bibliométrie en Sciences humaines et sociales

La base de données Arts & Humanities Citation Index de ce même éditeur Clarivate, incorporée au Web of Knowledge, n’est pas dotée des modules d’évaluation statistique des publications. Précisément au motif que la méthodologie utilisée dans les deux autres bases du même ensemble (Science Citation Index Expanded et Social Sciences Citation Index) est totalement inadaptée aux Sciences humaines.

Pages