Brevets & Propriété industrielle

Pièce maîtresse de la recherche en laboratoire, il permet de protéger et de valoriser les travaux d’une équipe. Inséré depuis longtemps dans la culture scientifique anglo-saxonne, son usage pénètre depuis quelques années la sphère académique française.
Le document proposé par le lien ci-dessous introduit en premier lieu à la problématique du brevet sous le double aspect de sa définition et de sa mise en œuvre. Qu’est-ce qui est brevetable ? Comment déposer, auprès de quels organismes et à quel coût ?
  • Repères théoriques : origines et concepts ;
  • Usages possibles à l’université : présentation d’exemples concrets ;
  • Initiation pratique à la création de cartes heuristiques sur papier ;
  • Panorama des outils informatiques dédiés aux cartes heuristiques ;
  • Prise en main de différents outils et logiciels.

 

  • Rappel sur les différentes étapes d’une recherche documentaire ;
  • Spécificités, méthodologie et typologie des outils de recherche d’informations sur internet ;
  • Moteurs de recherche généralistes : Google et les autres (DuckDuckGo, Qwant, Twitter) ;
  • Recherches par type de documents : sites web, images, actualités ;
  • Moteurs de recherche scientifique : Google Scholar et Isidore ;
  • Open access et archives ouvertes ;
  • Thèses ;
  • Evaluation de l’information ;
  • Notions de veille.

 

La formation est dédiée aux chercheurs en lettres, langues, sciences humaines et sociales. Elle vise à permettre aux doctorants, docteurs, enseignants-chercheurs de ce domaine à mieux connaître les conditions de la conclusion d’un contrat d’édition et ses effets. La formation reviendra notamment sur la loi Lemaire (loi pour une République numérique du 10 octobre 2016) et sur ses implications dans ce domaine.
  • Qui peut conclure un contrat d’édition ?
  • Quelles sont les conditions de la conclusion du contrat ?
  • Développer et organiser ses idées spatialement grâce au concept de cartes mentales : découverte du logiciel de mind-mapping Xmind
  • Rerchercher sur Internet en complément de Google et organiser son navigateur : rapide état des lieux d'outils de recherches plus tournés vers le domaine académique que Google et qui peuvent donc compléter les recherches faites à partir du célèbre moteur
La formation est découpée en deux parties :

la matinée est consacrée à l’approche théorique des flux RSS, notamment de situer leur utilité dans une démarche de veille, et a pour objectif de répondre aux questions suivantes :
  • Quelles sont les différences et les similitudes entre la recherche d'information et la veille ?
  • Il y a t-il une ou plusieurs veilles ?
  • Quelles sont les étapes de la veille sur le Web ?
  • Qu’est-ce-qu’un flux RSS ?
  • Que contient-il ?
  • Comment identifier leur présence sur un site ?