Créée par des bibliothécaires comme un outil de gestion de la documentation, la bibliométrie est avant tout une vision chiffrée de la production scientifique, "l'application des mathématiques et des méthodes statistiques aux livres, articles et autres moyens de communication" (A. Pritchard). Contrairement à une idée répandue, sa fonction première n'est pas de produire des classements unidimensionnels pour participer à l'évaluation de la recherche.

Comment dépasser cette vision restrictive de la bibliométrie, et l'envisager en ce qu'elle permet de décrire, analyser, cartographier, trier, classer ou valoriser les productions scientifiques ? Quels en sont les enjeux réels ? Comment répondre aux chercheurs et aux décideurs qui sollicitent bibliothécaires et bibliomètres sur le sujet ?

La formation de formateurs à l'origine de ce support avait pour objectif de permettre aux stagiaires de définir une stratégie pour expliquer la bibliométrie et ses usages aux publics de leurs structures. Elle a été animée par Solenn Bihan, de l'Université de Lille (Direction Valorisation de la recherche, cellule Lillometrics).

Aller plus loin

Consultez également le support de la formation "Bibliométrie: modèles, outils, méthodes" par Manuel Durand-Barthez (2018)