La veille documentaire a pour objectif de se maintenir informé des évolutions d’un domaine de connaissance mais aussi de faciliter cette posture à d’autres qui vont en bénéficier d’où l’importance de sa valorisation par des canaux de diffusion.
Ce support a pour objectifs de caractériser les différentes technologies permettant de diffuser le résultat d'une veille, de présenter des outils phares et d'en éclairer le contexte dans lequel ils sont appropriés.

Le portail Netvibes est un exemple de valorisation de la veille par sa diffusion et la session à laquelle fait référence ce support permet de faire connaissance avec ses principes de base. Quelques autres exemples sont également cités.

Toutefois, les flux RSS comme d’autres outils qui permettent de mettre en place une veille en mode « push » génère beaucoup de « bruits ». Les mots « infobésité », « infopollution » ou bien encore « surcharge informationnelle » sont alors souvent cités. L’automatisation et l’accès en continu à des sources d’information qui bien souvent s’alimentent entre elles rendent nécessaire la mise en œuvre le filtrage des résultats à l’issue duquel seules les données situées en aval figureront au titre d’une « veille utile ». Un nouveau mot illustre ce besoin : la curation. Scoop It dont le succès se confirme fait partie de la catégorie d’outils dite de curation qui permettent à la fois de sélectionner l’information et de la publier.

Bien qu’indépendante de celle intitulée « Utiliser les flux RSS pour sa veille : pourquoi et comment ? » cette formation est complémentaire.

Support disponible sur Slideshare (téléchargeable avec un compte Slideshare)

Au-delà de la gestion de flux RSS, valoriser sa veille de l'URFIST de Paris