Objectifs

Attention, cette formation aura lieu intégralement à distance. Les informations de connexion vous seront transmises ultérieurement.

Matériel nécessaire :

  • Connexion internet de bonne qualité ;
  • Ordinateur compatible avec de la diffusion vidéo ;
  • Dispositif d’écoute du son (casque, écouteurs ou éventuellement haut-parleurs) ;
  • Micro (externe ou intégré à votre ordinateur) ;
  • Une caméra externe ou intégrée à votre ordinateur est utile, mais pas indispensable.

 

L’Observatoire des Sciences et Techniques (OST) de l’Hcéres, qui fournit régulièrement aux établissements de recherche des « Éléments de publications de SHS dans la base Web of Science », ne manque jamais d’indiquer dans un avertissement introductif à ces éléments que « pour les établissements dont la production relève presque exclusivement de ces disciplines », les données présentées « ne doivent en aucun cas être interprétées comme représentant la production de l’établissement ». Malgré cela, la dimension quantitative représente une part importante dans le système actuel d’évaluation de la recherche en France, y compris pour les sciences humaines et sociales…

Comment évaluer au mieux cet ensemble disciplinaire pour le moins hétérogène, en tenant compte de ses spécificités épistémologiques, méthodologiques et éditoriales ? Dans quelle mesure peut-on utiliser les mêmes sources de données et les mêmes indicateurs que pour les sciences de la vie et de la matière ? Quelles alternatives ont pu être proposées en France et en Europe ? En quoi la science ouverte peut-elle contribuer à changer la donne ?

 

Cette formation vise à fournir un tour d’horizon des principes et méthodes qui régissent la façon dont est évaluée la recherche en sciences humaines et sociales. Le secteur des Sciences de la vie et de la matière (sciences exactes, sciences appliquées et médecine) ne sera que très marginalement abordé en tant que modèle de référence : il fait l’objet d’une autre formation consacrée à la Bibliométrie.

 

À la fin de la formation, le stagiaire sera capable de :

  • Expliquer comment la recherche scientifique est actuellement évaluée en France, et notamment la place que prend l’évaluation quantitative dans ces pratiques ;
  • Expliquer pourquoi ce système n’est pas adapté aux SHS ;
  • Citer les principaux acteurs de l’évaluation en SHS ;
  • Retracer l’historique de leurs réflexions et des outils mis au point dans cette démarche ;
  • Évoquer les standards d’évaluation actuels et les propositions alternatives qui se dessinent ;
  • Expliquer l’impact de la science ouverte sur ces principes d’évaluation.
Programme

Attention, cette formation aura lieu intégralement en visioconférence.

En raison des modalités pédagogiques exceptionnelles de cette formation (initialement prévue en présentiel), et afin de la rendre plus interactive lors de son déroulé, il sera demandé aux participants de fournir un travail personnel d'environ 30 min. à 1h en amont de la formation. La formatrice sera joignable en amont de la formation pour toute question relative à ce travail, qui ne sera pas évalué.

 

Programme :

  1. Remise en contexte
    1. Que signifie évaluer ?
    2. Principes et acteurs de l’évaluation à la française
  2. Les SHS compatibles avec la bibliométrie ?
    1. Un domaine disciplinaire spécifique ?
    2. Les SHS dans les outils bibliométriques
  3. Des alternatives pour évaluer les SHS
    1. Recenser, classer, hiérarchiser : le mouvement des années 2000-2010
    2. Identifier, déclarer, dénombrer : pratiques actuelles
    3. Au-delà des listes de revues : quelques projets innovants
  4. L’influence de la science ouverte
    1. Repenser l’évaluation à l’aune de la science ouverte
    2. L’ouverture, un nouvel indice de qualité ?
Prérequis
Aucun