Objectifs

Formation de formateurs à la bibliométrie, permettant également de développer l'axe bibliométrie et science ouverte, bibliométrie et archives ouvertes.

À l'issue de la formation, les stagiaires seront en mesure de définir une stratégie pour expliquer la bibliométrie et ses usages aux publics de leur structure, et notamment :

  • Vulgariser efficacement les notions clés
  • Définir les formes de médiation adaptées à ses publics et à son contexte
  • Cartographier les services potentiels découlant de l’utilisation d’outils bibliométriques
  • Intégrer le facteur disciplinaire à son travail de médiatisation

Ce stage n'est pas une initiation à la bibliométrie. Il s'agit de favoriser les transferts de compétences et de développer des services.

Pour une initiation à la bibliométrie et à ses notions, merci de vous référer au stage Les métriques de la science (ou la bibliométrie pour les nuls), qui aura lieu le 14 décembre 2018.

Programme

Le stage a lieu sur deux jours consécutifs. Il est obligatoire de le suivre dans son intégralité.

Première demi-journée : définitions, objectifs et usages

Qu’est-ce que la bibliométrie ? Quels sont ses liens avec l’évaluation de la recherche ? Comment aborder un sujet polémique ?

A partir de la définition initiale de la bibliométrie comme « analyse statistique des publications », les stagiaires analyseront les différents usages possibles de la bibliométrie et définiront ceux qui leur semblent légitimes ou non.

 

Deuxième demi-journée : méthodes, compétences et outils

Quelles sources de données privilégier ? Quels indicateurs utiliser ? Comment interpréter les résultats ? Qui est compétent et légitime pour le faire ?

A partir des critères définis par Yves Gingras pour une bibliométrie scientifique, les stagiaires s’approprieront une méthode reproductible et identifieront les compétences-clés pour interpréter des indicateurs et produire leurs propres analyses bibliométriques.

 

Troisième demi-journée : bibliométrie et science ouverte

Comment analyser l’open access ? Les archives ouvertes sont-elles une nouvelle source de données bibliométriques ? Faut-il développer les statistiques d’usage des articles (altmetrics) ?

A partir de la méthode définie précédemment, les stagiaires verront comment la bibliométrie peut ou non se décliner dans un éco-système ouvert, et comment la science ouverte influence la bibliométrie.

 

Quatrième demi-journée : synthèse et stratégie

Quels services proposer en appui à la recherche ? Comment adapter cette offre à son public et son établissement ? Comment intégrer les spécificités disciplinaires et la science ouverte ?

A partir des acquis précédents, les stagiaires travailleront sur des études de cas, et analyseront leur contexte spécifique pour produire une stratégie personnalisée.

Prérequis
Avoir déjà suivi une initiation à la bibliométrie Exercer des missions d'appui à la recherche (laboratoires, SCD...) Exercer des missions en lien avec le public des chercheurs Le stage s'adresse aux participants de toutes disciplines