• Contexte et repères : enjeux actuels de la visibilité du chercheur ; son importance pour le doctorant
  • Présentation des principaux outils : outils de profils (page institutionnelle, CV en ligne, LinkedIn), outils de diffusion et de publication (archives ouvertes, ResearchGate, Academia, Google scholar, ORCID), outils de communication (Twitter, blogs)
  • Stratégies possibles et bonnes pratiques de visibilité scientifique
  • Exemples

- Repères : définitions (visibilité, identité numérique, e-reputation, impact) et enjeux de l'identité numérique pour le chercheur
- Rappels sur les principaux outils : outils de CV, réseaux sociaux, sites personnels, identifiants numériques
- Bonnes pratiques et stratégies possibles
- Echanges entre les participants sur leurs propres pratiques de formation

- Rappel sur les différentes étapes d’une recherche documentaire ;
- Spécificités, méthodologie et typologie des outils de recherche d’informations sur internet ;
- Moteurs de recherche généralistes : Google et les autres (DuckDuckGo, Qwant, Twitter) ;
- Recherches par type de documents : sites web, images, actualités ;
- Moteurs de recherche scientifique : Google Scholar et Isidore ;
- Open access et archives ouvertes ;
- Thèses ;
- Evaluation de l’information ;
- Notions de veille.

- Repères : définitions (visibilité, identité numérique, e-reputation, impact) et enjeux de l'identité numérique pour le chercheur
- Rappels sur les principaux outils : outils de CV, réseaux sociaux, sites personnels, identifiants numériques
- Bonnes pratiques et stratégies possibles
- Echanges entre les participants sur leurs propres pratiques de formation

- Eléments de repères : contexte, principes, usages dans le paysage académique et professionnel ;
- Typologie et caractéristiques des différents types de médias sociaux : blogs, Twitter, réseaux sociaux (professionnels comme LinkedIn ou académiques comme Academia et ResearchGate) ;
- Intérêts et limites de ces services par rapport à d’autres services en ligne (pages institutionnelles, archives ouvertes) ;
- Présence en ligne du doctorant : identité numérique et e-reputation ;
- Enjeux et perspectives : questions juridiques et éthiques.

- Rappel sur les différentes étapes d’une recherche documentaire ;
- Spécificités, méthodologie et typologie des outils de recherche d’informations sur internet ;
- Moteurs de recherche généralistes : Google et les autres (DuckDuckGo, Qwant, Twitter) ;
- Recherches par type de documents : sites web, images, actualités ;
- Moteurs de recherche scientifique : Google Scholar et Isidore ;
- Open access et archives ouvertes ;
- Thèses ;
- Evaluation de l’information ;
- Notions de veille.

- Présentation générale : micro-blogging, Twitter ;
- Fonctionnalités de Twitter : création et alimentation d’un compte, gestion des abonnements et des listes... ;
- Exemples d’usages professionnels : information-documentation, pédagogie ;
- Recherche d’informations sur Twitter ;
- Présentation d’applications permettant d’optimiser son utilisation et son intégration dans d’autres outils web.

- Repères théoriques sur le web2.0 : contexte et principes ;
- Typologie des différents types de médias sociaux ; intérêts et limites pour la recherche :
*plates-formes participatives thématiques ;
*communautés de partage (supports et documents, bibliographies, bookmarking) ;
*réseaux sociaux de pratiques et d’intérêts (universitaires, professionnels) ;
*blogs (universitaires, professionnels) ;
*micro-blogging ;
- Présence en ligne du chercheur et des communautés de chercheurs ;
- Questions et perspectives.

Matin :
- Du papier à l’électronique : évolution des contenus ;
- Revues françaises et étrangères ;
- Bouquets de périodiques, bases bibliographiques.

Après-midi :
- Méthodologie de la recherche : recherche thématique, recherche bibliographique ;
- TP : recherches complexes dans des périodiques sur support papier et sur support électronique (Gazette du Palais, Bulletin de la Cour de cassation, …). Comparaison des méthodes et résultats.

Pages