Version imprimable
  • Les bases théoriques de la statistique lexicale (segmentation, lemmatisation et partition du corpus) et de la méthode Alceste (unités de contexte et classification hiérarchique descendante)
  • Recommandations sur l'installation du logiciel IRaMuTeQ, la configuration requise et les paramètres d’analyse
  • Opérations de codage du corpus
  • Fonctions d’analyse de base : classes de discours, spécificités lexicales, analyse factorielle des correspondances (AFC), segments répétés
  • Possibilités de fonctions avancées selon demande et temps disponible
Inscrit dans le mouvement du web de données et du linked data, IdRef vise à rassembler les ressources de tous les catalogues autour d'un identifiant unique. A cette fin, l'ABES s'est rapprochée de nombreux partenaires institutionnels, dont la BnF, gestionnaire du site data.bnf.fr, le CCSD, gestionnaire de l'archive ouverte HAL, ou encore l'initiative internationale ORCID.
  • Contexte et enjeux des identifiants chercheurs : identifiants pérennes, identifiants pérennes auteur ;
  • Offre existante : Scopus AuthorID, ResearcherID, IdHAL, IdRef, VIAF, ISNI, ORCID ;
  • Intérêt des identifiants chercheurs pour les chercheurs, les institutions et organismes, et les éditeurs ;
  • Perspectives françaises et étrangères

 

  • Introduction : les origines d'internet en questions : internet est-il le produit de la guerre froide, de la contre-culture américaine ou du marché ? Retour sur les différents mythes, hypothèses, controverses entourant les origines d'internet ; 
  • Panorama des multiples sources d'internet (de la cybernétique à la transmission par paquets, en passant par l’ARPA, la contre-culture, le time-sharing…) ;
  • Repères  chronologiques sur la naissance d'Arpanet, l’explosion et l’interconnexion des réseaux, l’émergence d'internet ;
  • Repères : définitions (visibilité, identité numérique, e-reputation, impact) et enjeux de l'identité numérique pour le chercheur
  • Présentation des principaux outils : outils de CV, réseaux sociaux, sites personnels, identifiants numériques
  • Méthodologie et stratégies possibles
  • Bonnes pratiques
  • Exemples

 

  • Comprendre ce qu’est un PGD / DMP
  • Connaître et analyser différents modèles de PGD / DMP
  • Identifier les difficultés de rédaction
  • Explorer l’outil de saisie DMP OPIDoR à travers un atelier pratique
Important : cette formation s'adresse prioritairement aux enseignants-chercheurs.
Si les stagiaires sont dans un contexte qui le leur permet, ils peuvent bien sûr venir avec les éléments pour (commencer à) rédiger leur propre plan.

 

Partir du modèle basique du Web of Science et du Journal Citation Reports avec les Facteurs d´impact, comparer avec Scopus ; approfondir la question des Affiliations (signature, nommage), analyser des modèles privilégiant la qualité et la traçabilité des publications citantes (Eigenfactor, Scimago…), l’impact des Archives ouvertes, des co-citations et citations partagées, l'Altmetrics, passer en revue les critères de l’OST (Observatoire des Sciences et des Techniques) et situer l'ensemble dans le contexte français de la LOLF.
  • Repères : définitions (visibilité, identité numérique, e-reputation, impact) et enjeux de l'identité numérique pour le chercheur
  • Rappels sur les principaux outils : outils de CV, réseaux sociaux, sites personnels, identifiants numériques
  • Bonnes pratiques et stratégies possibles
  • Echanges entre les participants sur leurs propres pratiques de formation

 

Pages